Gustave Lanson

 

 

L'histoire littéraire et la sociologie

[Auszug]

 

Text
Editionsbericht
Werkverzeichnis
Literatur


»   »   »
Texte zur Baudelaire-Rezeption
Texte zur Verlaine-Rezeption
Texte zur Mallarmé-Rezeption
Texte zur Theorie und Rezeption des Symbolismus

 

Même la poésie lyrique n'échappe pas à cette condition générale de l'œuvre littéraire. On dit (et on a raison en un sens): Le lyrisme, c'est l'individualisme. La poésie lyrique, c'est le moi intime qui s'exprime. Et, à cause de cela, un de nos plus spirituels critiques a parlé quelque part de l'impudeur essentielle au lyrique moderne. Mais qu'on y fasse attention: aucun lyrique ne chante pour soi, ou du moins il ne publie pas ce qui chante en lui pour lui seul. Vigny ne fait pas de vers sur la mort de sa mère: il note sur son journal ses émotions douloureuses; il n'imagine pas un public en les écrivant. Hugo, dans les premiers temps, ne met pas en vers la mort de sa fille: dès qu'il fait des vers, il les fait pour les publier un jour: c'est de la copie. Le lyrique chante au moment où il accueille l'idée d'être entendu, de chanter pour quelqu'un. Et alors il adapte son chant à ce public, réel ou idéal. Il y met ce qui éveille dans ce public une émotion harmonique à la sienne, c'est-à-dire la partie de son émotion qu'il sait être commune aux autres et à lui. C'est ce qu'on veut dire quand on remarque que les sentiments personnels qui sont l'étoffe de la poésie de Hugo, Lamartine ou Musset, sont des sentiments "humains". Le moi du poète est le moi d'un groupe, plus large quand c'est Musset qui chante, plus restreint quand c'est [628] Vigny, d'un groupe religieux quand c'est d'Aubigné, d'un groupe politique quand c'est le Victor Hugo des Châtiments. Ce qu'un sociologue a dit des Psaumes, que le je du poète hébraïque est un je collectif, peut se dire presque de tout lyrique. Le lecteur réalise son âme dans le chant du poète.

Cet effet est facilité par la circonstance que la plupart du temps les grands écrivains n'ont d'extraordinaire que la personnalité artistique: gens ordinaires et moyens par tout le reste de leur être intellectuel et moral, Lamartine, Hugo, dans leurs vers, sont des gens qui ont la propriété d'exprimer comme à eux, et d'une façon en effet qui n'est qu'à eux, les idées, les joies, les douleurs, les désirs, sinon de tout le monde, du moins de beaucoup d'êtres humains. Et la célébrité, la diffusion des œuvres dépendent peut-être moins de la valeur unique des effets d'art que de la commu­nauté du fond émotionnel. L'artiste qui n'exprime de sa person­nalité que les états, singuliers par où il se distingue des autres hommes, comme a voulu faire Baudelaire, peut être assuré d'un long insuccès: sa technique ne suffira pas à conquérir le public.

Même pour la forme, qui est ce qu'il y a de plus vraiment à lui dans son œuvre, le poète reçoit quelque chose du public. La tra­dition qu'il continue n'est pas seulement le passé prolongé en lui: mais sachant que ce passé vit également dans l'âme de ses contemporains, il bâtit ses rythmes sur les habitudes et les capacités esthétiques qu'il leur connaît. Il sait, ou il essaie de prévoir la réaction par laquelle ils répondent à tel effet ou à tel autre. De là vient qu'on est plus assuré du succès par l'intensité que par la nouveauté du style ou du mètre. On l'a vu dans l'histoire du symbolisme. Je ne sais si, réellement, le rythme est un produit social, si à l'origine toute poésie fut chorale: ce qui est sûr, c'est que dans la poésie traditionnelle où la technique suit une évolution très lente, le vers lie étroitement l'auditeur ou le lecteur au poète; chacun de nous, entraîné par les rythmes connus, accompagne d'un chant intérieur les vers qu'il écrit ou qu'il lit. Les effets originaux, réductibles aux règles, ne nous déconcertent pas au point de nous empêcher de déchiffrer le morceau avec aisance et plaisir. Mais les symbolistes s'efforcent de créer des rythmes personnels, de mettre en quelque sorte chaque pièce sur un air nouveau, adapté à l'objet et à l'heure. Plus de chant intérieur pour le lecteur. Il faut déchiffrer péniblement; cela rebute. A l'audition, l'oreille ne reconnaît rien; on saisit chaque élément [629] au moment où il se présente, on a trop à faire de le percevoir pour le comparer, et la mesure échappe. Un illettré qui s'abandonnerait passivement et sentirait "comme une bête", éprouverait peut-être un plaisir à la caresse des rythmes mystérieux: un lettré se révolte parce que son activité rythmique entre en conflit avec celle du poète. C'est une des raisons, non pas la seule évidemment, de la résistance injustifiée que le public a opposée aux plus beaux vers symboliques.

 

 

 

 

Erstdruck und Druckvorlage

Revue de Métaphysique et de Morale.
Jg. 12, 1904, Juli, S. 621-642.

Gezeichnet: Gustave Lanson.

Unser Auszug: S. 627-628.

Die Textwiedergabe erfolgt nach dem ersten Druck (Editionsrichtlinien).


Revue de Métaphysique et de Morale   online
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343491074/date

 

 

Neudruck

 

 

 

Werkverzeichnis


Verzeichnis

Mélanges offerts par ses amis et ses élèves à M. Gustave Lanson.
Paris: Hachette 1922.
URL: https://archive.org/details/mlangesofferts00lansuoft
URL: http://scans.library.utoronto.ca/pdf/4/20/mlangesofferts00lansuoft/mlangesofferts00lansuoft.pdf
S. 7-21: Bibliographie des œuvres de M. Lanson.



Lanson, Gustave: Conseils sur l'art d'écrire.
Principes de composition et de style, à l'usage des élèves des lycées et collèges, et de l'enseignement primaire supérieur.
Paris: Hachette 1890.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5452721j
URL: https://obvil.sorbonne-universite.fr/corpus/critique/lanson_conseils

Lanson, Gustave: Un nouveau genre de critique littéraire: la critique évolutionniste.
In: Revue de l'enseignement secondaire et de l'enseignement supérieur.
Bd. 14, 1890, 15. August, S. 119-137.
URL: https://archive.org/details/revuedelenseigne14pariuoft

Lanson, Gustave: Boileau.
Paris: Hachette 1892.
URL: https://archive.org/details/boileaul00lansuoft
URL: https://obvil.sorbonne-universite.fr/corpus/critique/lanson_boileau

Lanson, Gustave: La littérature et la science.
In: Revue bleue.
1892: Nr. 13, 24. September, S. 385-391; Nr. 14, 1. Oktober, S. 433-440.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32861147f/date

Lanson, Gustave: La Poésie contemporaine: M. Stéphane Mallarmé.
In: Revue Universitaire.
Jg. 2, 1893, Bd. 2, Nr. 7, 15. Juli, S. 121-132. [PDF]

Lanson, Gustave: Critiques d'aujourd'hui: M. Émile Faguet.
In: Revue bleue.
1894, Nr. 4, 27. Januar, S. 97-105. [PDF]

Lanson, Gustave: L'immortalité littéraire. A propos d'un livre de M. Paul Stapfer.
In: Revue bleue.
1894, Nr. 9, 1. September, S. 257-263.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32861147f/date

Lanson, Gustave: Hommes et livres. Études morales et littéraires.
Paris: Lecène, Oudin 1895.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1142263
URL: https://archive.org/details/hommesetlivrest00lansgoog
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/008305672
URL: http://obvil.sorbonne-universite.site/corpus/critique/lanson_hommes-et-livres

Lanson, Gustave: Histoire de la Littérature française.
2. Aufl. Paris: Hachette 1895.
S. 1034-1036: Baudelaire
S. 1077-1088: La littérature qui se fait.
[PDF]

Lanson, Gustave: Histoire de la Littérature française.
3. Aufl. Paris: Hachette 1895.
URL: https://archive.org/details/histoiredelali1895lansuoft
URL: http://obvil.sorbonne-universite.site/corpus/critique/lanson_histoire-litterature-francaise

Lanson, Gustave: Sur une restauration de l'Agrégation des lettres.
In: Revue Universitaire.
Jg. 4, 1895, Bd. 2, Nr. 9, 15. November, S. 336-344. [PDF]

Lanson, Gustave: Sainte-Beuve et le Second Empire.
In: Revue bleue.
1899, Nr. 21, 27. Mai, S. 644-652.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32861147f/date

Lanson, Gustave: Histoire littéraire: Littérature française (époque moderne).
In: Revue de synthèse historique.
Bd. 1, 1900, August, S. 52-83.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb41163513g/date
URL: https://archive.org/details/revuedesynthse01centuoft

Lanson, Gustave: Art. Sainte-Beuve.
In: La Grande Encyclopédie.
Bd. 29.
Paris: Société anonyme de La Grande encyclopédie o.J. [1901], S. 125-129.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k246647

Lanson, Gustave: Art. Taine.
In: La Grande Encyclopédie.
Bd. 30.
Paris: Société anonyme de La Grande encyclopédie o.J. [1901], S. 881-883.
URL: gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k24665k/f897

Lanson, Gustave: The New Poetry in France.
In: The International Monthly. A Magazine of Contemporary Thought.
Bd. 4, 1901, Oktober, S. 433-465. [PDF]
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/000535247
Aufgenommen in
Gustave Lanson: Études d'histoire littéraire.
Réunies et publiées par ses collègues, ses élèves et ses amis.
Paris: Champion 1929; hier: S. 285-317. [PDF]

Lanson, Gustave: [Allocution prononcée à l'ouverture des conférences de l'année scolaire 1901-1902].
In: Revue internationale de l'enseignement.
Bd. 42, 1901, November, S. 385-397. [PDF]

Lanson, Gustave: L'Université et la Société moderne.
Paris: Colin 1902.
URL: https://archive.org/details/luniversitetla00lansuoft
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1142297

Lanson, Gustave: [Rezension zu:]
Émile Verhaeren: Les forces tumultueuses. Paris 1902.
In: Revue Universitaire.
Jg. 11, 1902, Bd. 2, Nr. 6, 15. Juni, S. 87-88. [PDF]

Lanson, Gustave: Programme d'études sur l'histoire provinciale de la vie littéraire en France.
In: Revue d'histoire moderne et contemporaine.
Bd. 4, 1902/03, Nr. 7, 1903, S. 445-464.
URL: https://archive.org/details/revuedhistoiremo04pariuoft
URL: https://www.persee.fr/collection/rhmc

Lanson, Gustave: L'histoire littéraire et la sociologie.
In: Revue de Métaphysique et de Morale.
Jg. 12, 1904, Juli, S. 621-642.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343491074/date

Lanson, Gustave: Notice sur M. Anatole France et son œuvre.
In: Lectures littéraires. Pages choisies des Grands Écrivains. Anatole France.
Avec une notice par G. Lanson.
Paris: A. Colin; C. Lévy 1904, S. I-XXVII.
URL: https://archive.org/details/pageschoisies00lansgoog
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9615492q

Lanson, Gustave: [Rezension zu:]
Émile Verhaeren: Toute la Flandre. Les Tendresses premières.
Bruxelles: Edmond Deman 1904.
In: Revue Universitaire. Jg. 13, 1904, Bd. 2, Nr. 6, 15. Juni, S. 51-52. [PDF]

Lanson, Gustave: Sainte-Beuve. Ce qui fait de lui le maître de la critique et le patron des critiques.
In: Revue Universitaire.
Jg. 14, 1905, Bd. 1, Nr. 2, 15. Februar, S. 119-132. [PDF]

Lanson, Gustave: [Rezension zu:]
Émile Verhaeren: Les heures d'après-midi.
Bruxelles: Edmond Deman 1905.
In: Revue Universitaire.
Jg. 14, 1905, Bd. 2, Nr. 6, 15. Juni, S. 49. [PDF]

Lanson, Gustave: [Rezension zu:]
Émile Verhaeren: La Multiple splendeur.
Paris: Société du Mercure de France 1906.
In: Revue Universitaire.
Jg.15, 1906, Bd. 2, Nr. 10, 15. Dezember, S. 423-424. [PDF]

Lanson, Gustave: Les études modernes dans l'enseignement secondaires.
In: L'Éducation de la démocratie.
Leçons professées à l'École des hautes études sociales, par MM. Ernest Lavisse [u.a.].
2. Aufl. Paris 1907, S. 157-188 [1. Aufl. 1903].
URL: https://archive.org/details/lducationdeladm00lavigoog   [1907]

Lanson, Gustave: [Rezension zu:]
Albert Cassagne: La théorie de l'art pour l'art. 1905.
In: Revue d'Histoire littéraire de la France.
Jg. 14, 1907, S. 163-167.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343491539/date

Lanson, Gustave: Histoire de la Littérature française.
11. Aufl. Paris: Hachette 1909.
PURL: http://www.mdz-nbn-resolving.de/urn/resolver.pl?urn=urn:nbn:de:bvb:12-bsb11167731-0

Lanson, Gustave: L'Art de la Prose.
2. Aufl. Paris: Librairie des Annales Politiques et Littéraires 1909.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k114227g
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/100882040

Lanson, Gustave: L'Esprit scientifique et la Méthode de l'Histoire littéraire.
In: Revue de l'Université de Bruxelles.
Jg. 15, 1909/10, Nr. 3-4, Dezember 1909, S. 296-307. [PDF]

Lanson, Gustave: La Méthode de l'Histoire littéraire.
In: La Revue du Mois.
1910, 10. Oktober, S. 385-413.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb328592045/date

Lanson, Gustave: Un Poète et la Poésie d'aujourd'hui.
In: La Revue (Ancienne "Revue des Revues")
Bd. 88, 1910, 15. November, S. 484-493.

Lanson, Gustave: Réponse aux réflexions de M. Ch. Salomon.
In: La Revue du Mois.
1911, 10. April, S. 493-497.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb328592045/date

Lanson, Gustave: Anthologie des poètes nouveaux.
Avec une Préface
.
Paris: Figuière 1913.
URL: https://archive.org/details/anthologiedespo00lansuoft
S. I-V: Préface
zuerst in: Poème & Drame.
1912, November, S. 70-73.


Lanson, Gustave: Préface.
In: Hugo P. Thieme: Essai sur l'histoire du vers français.
Préface de M. Gustave Lanson.
Paris: Champion 1916, S. VII-XII.
URL: https://archive.org/details/essaisurlhistoi00thie

Lanson, Gustave: Méthodes de l'histoire littéraire.
1er janvier 1925.
Paris: Société d'édition "les Belles-lettres" 1925.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k114231j
URL: https://obvil.sorbonne-universite.fr/corpus/critique/lanson_methodes

Lanson, Gustave: Études d'histoire littéraire.
Réunies et publiées par ses collègues, ses élèves et ses amis.
Paris: Champion 1929.


Lanson, Gustave: Essais de méthode, de critique et d'histoire littéraire.
Hrsg. von Henri Peyre.
Paris: Hachette 1965.

Lanson, Gustave: Histoire de la littérature française.
Remaniée et complétée pour la période 1850-1950 par Paul Tuffrau.
Paris: Hachette 1992.

Lanson, Gustave: L'art de la prose.
Préface de Michel Sandras.
Paris: la Table ronde, impr. 1996.

Lanson, Gustave: Die zeitgenössische Dichtung: Stéphane Mallarmé.
Herausgegeben und übersetzt von Rudolf Brandmeyer.
In: Hofmannsthal-Jahrbuch zur europäischen Moderne 21 (2013), S. 245-262.

 

 

 

Literatur

Brandmeyer, Rudolf: Poetiken der Lyrik: Von der Normpoetik zur Autorenpoetik. In: Handbuch Lyrik. Theorie, Analyse, Geschichte. Hrsg. von Dieter Lamping. 2. Aufl. Stuttgart 2016, S. 2-15.

Cabanès, Jean-Louis / Larroux, Guy: Critique et théorie littéraires an France (1800 – 2000). Paris 2005.

Compagnon, Antoine: La Troisième République des lettres, de Flaubert à Proust. Paris 1983.

Fraisse, Luc: Grandeurs et décadences de la poésie française dans l'histoire littéraire de Lanson. In: L'Éveil des Muses. Poétique des Lumières et au-delà. Mélanges offerts à Édouard Guitton. Hrsg. von Madeleine Bertaud u.a. Rennes 2002, S. 399-411.

Guyon-Lecoq, Camille: Lanson, Nivelle de la Chaussée et la sensibilité lyrique. In: La Chaussée, Destouches et la comédie nouvelle au XVIIIe siècle. Hrsg. von Jean Dagen. Paris 2012, S. 133-153.

Jarrety, Michel: La critique littéraire en France. Histoire et méthodes (1800-2000). Paris 2016.
Vgl. S. 134.

Jey, Martine: Gustave Lanson : De l'histoire littéraire à une histoire sociale de la littérature? In: Le français aujourd'hui 145.2 (2004), S. 15-22.
URL: https://doi.org/10.3917/lfa.145.0015

Jey, Martine: L'antibiographisme de Lanson. In: Archéologie du Contre Sainte-Beuve. Hrsg. von Michel Brix. Paris 2015, S. 191-206.

Riguet, Marine: Faire littérature. Genèse d'un laboratoire. Paris 2019 (Collection: Cultures numériques).

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer