René Doumic

 

 

L'Œuvre du Symbolisme

[Auszug]

 

Text
Editionsbericht
Literatur

»   »   »
Texte zur Baudelaire-Rezeption
Texte zur Verlaine-Rezeption
Texte zur Mallarmé-Rezeption
Texte zur Theorie und Rezeption des Symbolismus

 

Grâce à cette série de transformations, la poésie est devenue fort différente de ce qu'elle pouvait être il y a vingt ans; certains élémens ont été rejetés, d'autres ont été mis à la disposition du poète: on ne saurait contester qu'une étape n'ait été parcourue. C'est pour cela que le symbolisme aura sa place marquée dans l'histoire littéraire, plutôt encore que pour la valeur des pièces qu'il a pu ajouter à notre trésor poétique. Pour mieux comprendre l'état où se trouve aujourd'hui la poésie, souvenons-nous de ce qu'elle était au temps de Lamartine. Car c'est dans l'œuvre de l'auteur des Méditations qu'on trouverait la tradition à laquelle on peut rattacher le symbolisme. Lui non plus, le poète de l'Isolement ou du Vallon ne se soucie de décrire avec précision et de nommer les objets; il ne nous dit pas quelle est la cause de sa tristesse; il laisse les images s'évoquer presque au hasard, au lieu de les enchaîner par les liens d'une étroite logique; son vers est coulant, sa rime est incertaine, et sa plainte modulée fait songer de quelque musique entendue au crépuscule. Victor Hugo, en s'emparant du lyrisme, en lui imposant les formes de son génie oratoire et visionnaire, a détourné la poésie de la voie qu'elle semblait alors devoir suivre. C'est cette poésie lamartinienne qui nous revient, non point telle qu'elle était en 1820, car il n'y a jamais en littérature d'absolus recommencemens, mais modifiée et compliquée par le travail de près d'un siècle. Elle n'a pas encore été captée par un génie capable de créer avec les élémens épars dans divers essais un art vraiment nouveau. Le symbolisme ne se personnifie pas dans l'œuvre d'un homme. Il est à l'état diffus dans une série d'ébauches plus ou moins intéressantes. Il attend le grand poète qui profitera de tout le travail de préparation opéré par une nuée d'ouvriers de bonne volonté, ce grand poète qui peut-être ne viendra pas ou qui peut-être portera l'un des noms que nous venons de citer.

 

 

 

 

Erstdruck und Druckvorlage

Revue des Deux Mondes.
1900, 15. Juli, S. 431-442.

Unser Auszug: S. 442.

Gezeichnet: RENÉ DOUMIC.

URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32858360p/date
URL: https://archive.org/details/p160revuedesdeux1900pariuoft

Die Textwiedergabe erfolgt nach dem ersten Druck (Editionsrichtlinien).


Revue des Deux Mondes   online
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32858360p/date
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/007885235
URL: http://opacplus.bsb-muenchen.de/title/205313-5
URL: https://fr.wikisource.org/wiki/Modèle:Tomes_RDDM/PI
URL: https://archive.org/advancedsearch.php

 

 

 

Literatur

Brandmeyer, Rudolf: Poetiken der Lyrik: Von der Normpoetik zur Autorenpoetik. In: Handbuch Lyrik. Theorie, Analyse, Geschichte. Hrsg. von Dieter Lamping. 2. Aufl. Stuttgart 2016, S. 2-15.

Compagnon, Antoine: La Troisième République des lettres, de Flaubert à Proust. Paris 1983.

Décaudin, Michel: La crise des valeurs symbolistes. Vingt ans de poésie française 1895 – 1914. Genf u.a. 1981 (= Références, 11).

Doubrovkine, Roman: Leo Tolstoy, Mallarmé, and 'The Sickness of Our Time'. In: Mallarmé in the Twentieth Century. Hrsg. von Robert G. Cohn. Madison 1998, S. 235-263.

Furman, Nelly: La "Revue des deux mondes" et le romantisme, 1831-1848. Genève 1975.

Jarrety, Michel: La critique littéraire en France. Histoire et méthodes (1800-2000). Paris 2016.

Kalifa, Dominique u.a. (Hrsg.): La civilisation du journal. Paris 2011.
Vgl. S. 339-344.

Mölk, Ulrich: Die 'alte' Revue des deux mondes und der 'junge' Mercure de France (mit einem Blick auf die Revue franco-allemande). In: Europäische Kulturzeitschriften um 1900 als Medien transnationaler und transdisziplinärer Wahrnehmung. Hrsg. von Ulrich Mölk. Göttingen 2006, S. 55-76.

Pernot, Denis: Brunetière et la "jeune littérature". Tradition et canon. In: Revue d'histoire littéraire de la France 114 (2014), S. 99-109.

Zanucchi, Mario: Transfer und Modifikation. Die französischen Symbolisten in der deutschsprachigen Lyrik der Moderne (1890-1923). Berlin/Boston 2016 (= spectrum Literaturwissenschaft/spectrum Literature, 52).

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer