Maurice Maeterlinck

 

 

Le Trésor des Humbles

[Auszug]

 

Text
Editionsbericht
Literatur

»   »   »
Texte zur Theorie und Rezeption des Symbolismus

 

Il faut vivre à l'affût de son Dieu, car Dieu se cache; mais ses ruses, une fois, qu'on les a reconnues semblent si souriantes et si simples! Un rien, dès lors, nous révèle sa présence, et la grandeur de notre vie tient à si peu de chose! On trouve ainsi, dans les poètes, un vers qui çà et là, au milieu des humbles événements de nos jours ordinaires semble entrouvrir soudain quelque chose d'énorme. Aucun mot solennel n'a été prononcé et l'on dirait que rien n'a été appelé; et cependant, pourquoi une face ineffable nous a-t-elle fait signe derrière les larmes d'un [271] vieillard, pourquoi toute une nuit peuplée d'anges s'étend-elle autour du sourire d'un enfant, et pourquoi, à propos d'un oui ou d'un non balbutié par une âme qui chante en travaillant à autre chose, nous sommes nous dit soudain en retenant un instant notre souffle: "ici, c'est la maison de Dieu, et voici l'une des entrées du ciel?"

C'est parce que ces poètes étaient plus attentifs que nous "à l'ombre interminable..." Au fond, la poésie suprême n'est que cela, et elle n'a d'autre but que de tenir ouvertes "les grandes routes qui mènent de ce qu'on voit à ce qu'on ne voit pas." Mais c'est aussi le but suprême de la vie, et il est bien plus facile de l'atteindre dans la vie que dans les plus nobles poèmes, car les poèmes ont dû abandonner les deux grandes ailes du silence. Il n'y a pas de jours petits. Il faut que cette idée descende dans notre vie [272] et qu'elle s'y transforme en substance. Il ne s'agit pas d'être triste. Petites joies, petits sourires et grandes larmes, tout cela occupe le même point dans l'espace et le temps. Vous pouvez jouer dans la vie aussi innocemment "qu'un enfant autour du lit d'un mort" et ce n'est pas les pleurs qui sont indispensables. Les sourires aussi bien que les larmes ouvrent les portes de l'autre monde. Allez, venez, sortez, vous trouverez ce qu'il vous faut dans les ténèbres, mais n'oubliez jamais que vous êtes près des portes.

 

 

 

 

Erstdruck und Druckvorlage

Maurice Maeterlinck: Le Trésor des Humbles.
Paris: Mercure de France 1896.

Unser Auszug: S. 270-272.

URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k825819

Die Textwiedergabe erfolgt nach dem ersten Druck (Editionsrichtlinien).

 

 

 

Literatur

Arouimi, Michel: Maeterlinck ou Naître par la mort. Paris 2018.

Arouimi, Michel: La métaphysique effeuillée dans les essais de Maeterlinck [extraits d'essais réunis et commentés]. Paris 2018.

Aubert, Nathalie u.a. (Hrsg.): La Belgique entre deux siècles. Laboratoire de la modernité 1880 – 1914. Oxford u.a. 2007 (= Romanticism and after in France, 12).

Biétry, Roland: Les théories poétiques à l'époque symboliste (1883 – 1896). Bern u.a. 1989 (= Publications Universitaires Européennes; Série 13, 152).   –   Reprint Genf 2001.

Brandmeyer, Rudolf: Poetiken der Lyrik: Von der Normpoetik zur Autorenpoetik. In: Handbuch Lyrik. Theorie, Analyse, Geschichte. Hrsg. von Dieter Lamping. 2. Aufl. Stuttgart 2016, S. 2-15.

Cabral, Maria de Jesus: Mallarmé hors frontières. Des défis de l'oeuvre au filon symbolique du premier théâtre maeterlinckien. Amsterdam 2007.

Combe, Dominique: Mallarmé und der Symbolismus. In: Handbuch Fin de Siècle. Hrsg. von Sabine Haupt u.a. Stuttgart 2008, S. 125-137.

De Decker, Jacques u.a.: Littérature belge: "Le trésor des humbles". Dossier. In: Indications 61.3 (2004), S. 20-38.

Gorceix, Paul: Les affinités allemandes dans l'oeuvre de Maurice Maeterlinck. Contribution à l'étude des relations du Symbolisme français et du Romantisme allemand. Nouvelle édition augmentée d'une postface. Paris 2005.

Gorceix, Paul: Maurice Maeterlinck. Le symbolisme de la différence. Paris 2005.

Gross, Stefan (Hrsg.): Maurice Maeterlinck und die deutschsprachige Literatur. Eine Dokumentation. Mindelheim 1985.

Hooze, Robert / Verleysen, Catherine: George Minne, Maurice Maeterlinck et le symbolisme belge. Quelques facettes. In: L'Univers de George Minne et Maurice Maeterlinck. Bruxelles 2011, S.  122-179.

Illouz, Jean-Nicolas: Le Symbolisme. 2. Aufl. Paris 2014 (= Le Livre de Poche, 582).

McGuinness, Patrick: Maurice Maeterlinck and the Making of Modern Theatre. Oxford u.a. 2000.

Otten, Michel / Kerckhove, Fabrice van de (Hrsg.): Maeterlinck dans le monde. Le Monde de Maeterlinck. In: Textyles 41 (2012).
URL: https://doi.org/10.4000/textyles.75

Roland, Hubert u.a; (Hrsg.): Deutschlandbilder in Belgien 1830 - 1940. Münster u.a. 2011.

Roland, Hubert: Kulturtransfer und Nachdichtung. Über Autoren des belgischen Symbolismus und ihre Beziehung zur deutschen Literatur. In: Germanistische Mitteilungen 42.2 (2016), S. 45-62.

Strohmann, Dirk: Die Rezeption Maurice Maeterlincks in den deutschsprachigen Ländern (1891-1914). Bern u.a. 2006.
S. 783-791: In den Jahren 1891-1914 in ausgewählten deutschsprachigen Zeitschriften erschienene Artikel über Maurice Maeterlinck.

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer