Paul Bourget

 

 

De l'Esprit lyrique (1)

 

Text
Editionsbericht
Werkverzeichnis
Literatur

»   »   »
Texte zur Baudelaire-Rezeption
Texte zur Verlaine-Rezeption
Texte zur Mallarmé-Rezeption
Texte zur Theorie und Rezeption des Symbolismus

 

J'ai étudié, à la place qui convenait, le Livre dramatique qui forme la seconde partie du nouveau recueil de Victor Hugo: Les Quatre Vents de l'Esprit, je voudrais étudier aujourd'hui les trois autres parties qui s'intitulent: Le Livre satirique, le livre lyrique, le livre épique.

 

*       *       *

 

... Etude difficile dans le court espace qui m'est réservé, plus difficile encore à cause de la nature du sujet. Une suite de morceaux détachés ne donne pas lieu à une analyse suivie, comme un drame. La lecture d'un livre de vers de cette sorte une fois complète et le volume refermé, ce n'est pas le dessin d'une intrigue qui vous reste dans la tête. Ce n'est pas non plus la démonstration d'une vérité qui vous revient et suggère la discussion. Vous avez pendant quelques heures communiqué directement, si l'auteur est un vrai poète, avec une Ame ou, pour parler plus précisément, avec une façon d'imaginer et de sentir particulière. Le plaisir a été d'autant plus vif si cette imagination et cette sensibilité doublaient la vôtre. Le mieux est donc, pour étudier un volume de vers, de noter ce plaisir et d'en expliquer les raisons, sans autre prétention que de philosopher à ce propos, mais d'une philosophie qui ne conclue pas. Car de juger de la place des génies, de décider si Musset dépasse Hugo, si Lamartine leur est supérieur à tous deux ou si c'est Leconte de Lisle, c'est faire preuve d'un despotisme sentimental qui dissimule sous la conviction une réelle indigence de critique ...

 

*       *       *

 

Le caractère propre de la poésie de Victor Hugo est d'être lyrique et cela se reconnaît à ce que le plaisir qu'elle procure est avant tout un plaisir d'exaltation. La poésie de Lamartine, qui est psychologique, procure un plaisir d'attendrissement – comme celle de Musset, qui est éloquente, un plaisir d'entraînement. Ceux qui subissent l'influence de Musset rêvent d'agir comme lui. Ceux qui subissent celle de Lamartine rêvent d'aimer comme lui. Ceux qui subissent celle de Victor Hugo ont le sentiment d'une initiation. Il faut méditer les termes dans lesquels les fidèles du maître parlent de ses œuvres pour comprendre que ce mot n'est que juste, et dès le premier jour il en a été ainsi. Gœthe, Chateaubriand et Byron, ces trois titans littéraires du commencement du dix-neuvième siècle, ont suscité, eux aussi, des enthousiasmes forcenés, – mais jamais de cette nuance d'adoration presque pieuse, – parce qu'ils n'étaient pas doués au même degré que l'auteur des Quatre vents de l'esprit de la puissance lyrique.

Pour la définir, cette puissance qui semble une sorcellerie, il faut se rappeler les résultats derniers de la philosophie littéraire telle que nous la trouvons exposée dans les livres de M. Taine, notamment dans l'essai sur l'Idéalisme anglais, qui est peut-être la plus remarquable application connue de la psychologie à la critique. Il semble qu'il y ait deux grandes classes distinctes d'intelligences: celles qui pensent leurs idées par successions et celles qui les pensent par groupes. La Fontaine, Racine, Voltaire, Stendhal, presque tous les Français appartiennent à la première classe; Shakespeare, Hegel, Carlyle, presque tous les Anglo-Saxons ou les Germains appartiennent à la seconde. Les intelligences qui pensent leurs idées par succession excellent dans l'analyse et le raisonnement. Celles qui pensent leurs idées par groupes excellent dans la synthèse et la poésie. Mais il est encore deux façons diverses de se représenter des groupes. On peut, comme le Vinci ou comme Gœthe, commencer par une étude scientifique des élements qui composent, par exemple, une personne humaine; puis, une fois tous les éléments constatés, contraindre son imagination à les voir d'ensemble. On peut, d'autre part, devancer par l'imagination ce travail scientifique et, par un effort aussi créateur que l'effort de la nature, aller du coup au cœur de choses et voir l'ensemble avant d'avoir vu les détails. C'est le procédé des prophètes de la Bible. C'est celui des visionnaires de tous les temps. C'est celui de Victor Hugo et c'est l'esprit lyrique dans son essence même.

 

*       *       *

 

Je voudrais fournir un exemple de cette vision spéciale aux lyriques, je choisis le début d'un des poèmes du second volume des Quatre vents de l'Esprit. Il s'agit d'exprimer cette notion que l'homme est "ondoyant et divers". Montaigne, esprit analytique et lucide a trouvé cette formule simple. Hugo, esprit complexe, aperçoit du coup trente images qui expriment cette contradiction, et il dit:

L'âme humaine est sans cesse à tous les sens poussée
Dans l'étrange forêt qu'on nomme la pensée,
Tout existe. Sina n'exclut pas Cythéron
La douce flûte alterne avec le fier clairon;
Le fifre railleur donne aux flûtes la réplique;
Ici Vesta cachée et la Vénus publique;
Le taillis chaste admet le faune impudent;
Et quoiqu'un mage austère et grave soit dedans,
L'antre n'empêche pas les nymphes d'être nues
La pensée est le lieu des routes inconnues...

Je ne doute pas que, pour un homme nourri aux lettres classiques, ce fragment ne soit du triple galimatias. Il suppose, en effet, la présence simultanée devant la pensée de l'auteur du monde biblique (Sina), du monde païen (Cythéron, Vesta, Vénus), du monde oriental (les Mages), des conceptions géométriques (la pensée est le lieu des routes), du monde des sensations musicales (flûte, clairon, fifre), et du monde des sensations de nature (forêt, route, taillis). – C'est qu'en effet Hugo voit ces mondes tous à la fois, créés, soutenus par la contradiction initiale qui est au fond de la vie éparse et mêlée. – L'homme des lettres classiques laisse là le livre, et il a raison. Il ne le comprendrait pas. L'enthousiaste s'exalte. Le philosophe regarde le génie faire son œuvre d'après son plan originel.

 

*       *       *

 

Si rien n'est plus incapable que l'esprit lyrique de démontrer, rien n'est plus capable de montrer, – et c'est la magie de Victor Hugo d'être un montreur prestigieux. – Montreur de quoi? Précisément de ce qu'il voit, de la mystérieuse et redoutable complexité de l'univers. Lisez ce début d'une rêverie Sur la Falaise:

Tu souris dans l'invisible
O douce âme inaccessible.
      Seul, morne, amer,
Je sens ta robe qui flotte
Tandis qu'à mes pieds sanglotte
      La sombre mer...

Connaissez-vous beaucoup de vers ayant cet au delà, cette torsion du cœur qui perçoit la correspondance des sensations physiques et des sentiments moraux? Et cet autre début de chanson:

La vision de la vie,
Larve des vents poursuivie,
Passe et ne m'occupe pas.
La terre est une masure;
Qu'importe ce que mesure
L'heure en tournant son compas?...

Comme les trois premiers vers de cette strophe sont de ceux qu'on répèterait des heures entières sans se lasser de leur indéfinie mélancolie! – Et comme cette autre pièce où se trouvent mêlées des images de plusieurs ordres divers exprime avec une profondeur inouïe d'accent le mal d'exister et de ne pas comprendre! Cela s'appelle Lueur à l'horizon, et j'en transcris les six dernières stances en soulignant les vers qui sont plus spécialement lyriques au sens où j'ai pris ce mot.

*   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *  
Comme les passereaux, comme les hirondelles
L'homme ira-t-il chercher l'azur limpide et clair?
Nous envolerons-nous et prendrons-nous des ailes?
Passerons-nous la mort comme ils passent la mer?

Tout parle et tout s'émeut. Le bois profond tressaille
Le bœuf reprend son joug et l'âme sa douleur.
Le matin, froid et bleu derrière la broussaille,
Ferme l'œil de l'étoile, ouvre l'œil de la fleur.

La vie avec ses biens, ses amours et ses gloires,
Vaut-elle la nuée errante dans les cieux?
Que me voulez-<vous> donc, oiseaux des branches noires,
      Chanteurs mystérieux?

Je ne sais pas pourquoi je m'obstine à ces rêves.
Seigneur, le laboureur creuse le sol béant,
Le pêcheur va traînant son filet sur les grèves;
Moi, je creuse la nuit, je traîne le néant.

Dieu, nous t'interrogeons, et mieux vaudrait nous taire.
A quoi bon nos efforts, nos doutes, nos combats?
Pourquoi sonder l'abîme? Attendons. Le mystère
Vit en paix côte à côte avec l'homme ici-bas.

Le marin, ce jouet du sort, du vent, de l'onde,
Qui siffle en levant l'ancre et qui va s'envoler,
Laisse gronder la mer, et l'océan qui gronde
      Laisse l'homme siffler

 

*       *       *

 

C'est l'infériorité des critiques qui font la guerre à Hugo de ne pas admettre en son entier ce visionnaire excessif. On peut discuter le vrai ou le faux des affirmations d'un analyste qui fait de son intelligence un instrument de recherche. On ne peut discuter le vrai ou le faux des cris d'un lyrique qui fait de son intelligence un instrument d'hosannah, un orgue qui chante aux mille voix. Si les théoriciens de l'incognoscible, disciples de Kant, ont raison, et si les formes initiales de notre entendement nous condamnent à une invincible illusion, ceux-là ne sont-ils pas les plus sages qui font de l'univers le prétexte d'un rêve et décrivent ce rêve avec magnificence?...

 

 

[Fußnote, Seite *3]

(1) A propos des Quatre vents de l'esprit (2 volumes chez Quantin et Hetzel.)   zurück

 

 

 

 

 

 

Erstdruck und Druckvorlage

Le Parlement. Journal de la République libérale.
1881, 9. Juni, S. *3. [PDF]

Gezeichnet: PAUL BOURGET.

Die Textwiedergabe erfolgt nach dem ersten Druck (Editionsrichtlinien).

 

 

Werkverzeichnis


Verzeichnisse

Talvart, Hector / Place, Joseph: Bibliographie des auteurs modernes de langue française (1801-1927).
Bd. 2. Paris: Éd. de la Chronique des lettres françaises 1930.
S. 166-195: Paul Bourget.

Mansuy, Michel: Un moderne. Paul Bourget. De l'enfance au disciple.
2. Aufl. Paris: Les belles lettres 1961 (= Annales littéraires de l'Université de Besançon, 39).
S. 539-551: Bibliographie.



Bourget, Paul: Le roman réaliste et le roman piétiste.
In: Revue des Deux Mondes.
1873, 15. Juli, S. 454-469.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32858360p/date1873
URL: https://archive.org/details/revuedesdeuxmond18734pari
URL: http://opacplus.bsb-muenchen.de/title/205313-5

Bourget, Paul: Notes sur quelques poètes contemporains.
In: Le siècle littéraire. Revue bi-mensuelle.
Jg. 1, 1875/76, Nr. 12/13, 15. März/1. April 1876, S. 265-273.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb328681532/date

Bourget, Paul: Les Poètes contemporains. Alfred de Musset.
In: La Vie littéraire.
Jg. 3, 1877, Nr. 18, 3. Mai, S. *2-3. [PDF]


Bourget, Paul: A propos d'une cinquantaine.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1880, 12. Februar, S. *3.

Bourget, Paul: Parnassiana.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1880, 26. Februar, S. *3.
Neudruck
Le Parnasse. Hrsg. von Yann Mortelette.
Paris: Presses de l'Université de Paris-Sorbonne 2006
(= Collection "Mémoire de la critique"), S. 157-161.

Bourget, Paul: M. Sully Prudhomme.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1880, 13. Juni, S. *3-4.


Bourget, Paul: Notes de voyage – Poésie anglaise.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1881, 9. Januar, S. *3. [PDF]

Bourget, Paul: Poétique contemporaine.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1881, 3. Februar, S. *3.

Bourget, Paul: [Rezension zu:]
La Chanson des gueux, par Jean Richepin. Édition définitive. 1 vol. Dreyfous.
In: Le Livre (Bibliographie moderne).
Bd. 2, 1881, Nr. 4, 10. April, S. 205-206.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32808684g/date

Bourget, Paul: De l'esprit lyrique.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1881, 9. Juni, S. *3.

Bourget, Paul: Notes de voyage – Poètes anglais contemporains.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1881, 29. September, S. *2-3.

Bourget, Paul: Psychologie contemporaine. Notes et portraits.
Charles Baudelaire
.
In: La Nouvelle Revue.
Bd. 13, 1881, 15. November, S. 398-416.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34356973m/date1881
URL: https://archive.org/details/lanouvellerevue02unkngoog
Jeweils mit Änderungen aufgenommen in:
Paul Bourget: Essais de psychologie contemporaine.
Paris: Lemerre 1883; hier: S. 3-32.
URL: https://archive.org/details/essaisdepsycholo00bour
Paul Bourget: Œuvres complètes. Critique.
Bd. 1: Essais de psychologie contemporaine.
Paris: Plon, Nourrit et Cie 1899; hier: S. 3-20. [PDF]


Bourget, Paul: Les Aveux.
Paris: Lemerre 1882.
URL: https://archive.org/details/lesaveuxposies00bouruoft

Bourget, Paul: M. Taine, critique d'art.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1882, 9. Februar, S. *3.

Bourget, Paul: Psychologie contemporaine. Notes et portraits.
M. Ernest Renan.
In: La Nouvelle Revue. Bd. 15, 1882, 15. März, S. 233-271.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34356973m/date1882
Jeweils mit Änderungen aufgenommen in
Paul Bourget: Essais de psychologie contemporaine.
Paris: Lemerre 1883; hier: S. 33-110.
URL: https://archive.org/details/essaisdepsycholo00bour
Paul Bourget: Œuvres complètes. Critique.
Bd. 1: Essais de psychologie contemporaine.
Paris: Plon, Nourrit et Cie 1899; hier: S. 27-72. [PDF]

Bourget, Paul: Études et portraits XVIII.
Edgar Poe. In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1882, 2./3. November, S. *3.

Bourget, Paul: Études et portraits XXI.
Quelques réflexions sur une école poétique
.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1882, 23. November, S. *3.

Bourget, Paul: Psychologie contemporaine. Notes et portraits.
M. Taine.
In: La Nouvelle Revue. Bd. 19, 1882, 15. Dezember, S. 864-901.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34356973m/date1882
Aufgenommen in
Paul Bourget: Essais de psychologie contemporaine.
Paris: Lemerre 1883; hier: S. 175-250.
URL: https://archive.org/details/essaisdepsycholo00bour


Bourget, Paul: Essais de psychologie contemporaine.
Baudelaire – M. Renan – Flaubert – M. Taine – Stendhal.
Paris: Lemerre 1883.
URL: https://archive.org/details/essaisdepsycholo00bour
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/100321601

Bourget, Paul: Préface.
In: Léon Cladel, Le Deuxième Mystère de l'Incarnation.
Préface de Paul Bourget.
Paris: Rouveyre 1883, S. V-XIX.
URL: https://archive.org/details/ledeuximemyst00clad
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k803384 [2e éd.]

Bourget, Paul: Préface.
In: J. Barbey d'Aurevilly, Memoranda.
Préface de Paul Bourget.
Paris: Rouveyre 1883, S. I-XXVII.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6501740n
URL: https://archive.org/details/memoranda00barb

Bourget, Paul: Études et portraits.
Le De Profundis de la critique.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1883, 8. März, S. *3.
Aufgenommen in
Paul Bourget: Études et portraits.
Bd. 1. Paris: Lemerre 1889; hier: S. 299-306 (u.d.T.: "Réflexions sur la Critique").
URL: https://archive.org/details/tudesetportrait00bourgoog

Bourget, Paul: Études et portraits.
Du moderne.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1883, 31. Mai, S. *3.

Bourget, Paul: Études et portraits.
La Statue de Schopenhauer.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1883, 14. Juni, S. *3.

Bourget, Paul: Sensations d'Oxford (Notes de voyage).
In: La Nouvelle Revue.
Bd. 24, 1883, 1. Oktober, S. 557-598.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34356973m/date1883

Bourget, Paul: La Fête des morts.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1883, 1. November, S. *3.

Bourget, Paul: Études et portraits.
Les Espèces littéraires.
In: Le Parlement. Journal de la République libérale.
1883, 13. Dezember, S. *3.


Bourget, Paul: Études et portraits.
Un coin de la Jeunesse contemporaine.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1884, 20. Januar, Edition du matin, S. *1-2.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1884

Bourget, Paul: Études et portraits.
Les lettres de Gustave Flaubert à George Sand.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1884, 10. Februar, Edition du matin, S. *1-2.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1884

Bourget, Paul: Études et portraits.
M. Leconte de Lisle.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1884, 13. April, Edition du matin, S. *1-2.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1884

Bourget, Paul: Études et portraits.
M. Guy de Maupassant.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1884, 25. Mai, Edition du matin, S. *1-2.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1884

Bourget, Paul: Notes sur l'Angleterre VI.
Préraphaélitisme.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1884, 23. September, Edition du matin, S. *3.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1884

Bourget, Paul: Études et portraits.
A propos d'un ancien roman.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1884, 18. November, Edition du matin, S. *3.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1884
Aufgenommen in
Paul Bourget: Études et portraits.
Bd. 1. Paris: Lemerre 1889; hier: S. 261-279 (u.d.T.: "Réflexions sur l'Art du Roman").
URL: https://archive.org/details/tudesetportrait00bourgoog

Bourget, Paul: L'esthétique du Parnasse.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1884, 9. Dezember, Edition du matin, S. *3.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1884


Bourget, Paul: Poésies 1872-1876.
Au bord de la Mer. La Vie inquiète. Petits Poèmes.
Paris: Lemerre o.J. [1885]
URL: https://archive.org/details/posies01bour

Bourget, Paul: Psychologie contemporaine (Études et Portraits). M. Leconte de Lisle.
In: La Nouvelle Revue. Bd. 32, 1885, 15. Januar, S. 349-377.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34356973m/date1885
Mit Änderungen aufgenommen in
Bourget, Paul: Nouveaux essais de psychologie contemporaine.
M. Dumas fils – M. Leconte de Lisle – MM. de Goncourt – Tourguéniev – Amiel.
Paris: Lemerre 1886, S. 79-133.
URL: https://archive.org/details/nouveauxessaisde00bour_1

Bourget, Paul: Poésie anglaise contemporaine.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1885, 14. April, Edition du matin, S. *3.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1885

Bourget, Paul: L'Esthéticisme anglais.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1885, 6. Mai, Edition du matin, S. *3.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1885

Bourget, Paul: Victor Hugo.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1885, 24. Mai, Edition du matin, S. *3.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1885

Bourget, Paul: Le pessimisme de la jeune génération.
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1885, 16. Juni, Edition du matin, S. *3.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1885


Bourget, Paul: Nouveaux essais de psychologie contemporaine.
M. Dumas fils – M. Leconte de Lisle – MM. de Goncourt – Tourguéniev – Amiel.
Paris: Lemerre 1886.
URL: https://archive.org/details/nouveauxessaisde00bour_1
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/100323213

Bourget, Paul: Poésies 1876-1882.
Edel. Les Aveux.
Paris: Lemerre 1886.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k272207w   [Paris: Lemerre 1887]


Bourget, Paul: Science et Poésie (Dialogue d'esthétique).
In: The Fortnightly Review.
Bd. 43, New Series, 1888, 1. April, S. 568-588. [PDF]
Aufgenommen in
Paul Bourget: Études et portraits.
Bd. 1. Paris: Lemerre 1889; hier: S. 189-228.
URL: https://archive.org/details/tudesetportrait00bourgoog

Bourget, Paul: Un roman d'analyse.
Sous l'œil des barbares, par M. Maurice Barrès. (1 vol. chez Lemerre).
In: Journal des Débats politiques et littéraires.
1888, 3. April, Edition du matin, S. *2-3
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb39294634r/date1888
Wiederholt
La Plume.
Jg. 2, 1890, Nr. 26, 15. Mai, S. 83-87. [PDF]


Bourget, Paul: Études et portraits.
Bd. 1. Paris: Lemerre 1889.
URL: https://archive.org/details/tudesetportrait00bourgoog
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/006505564

Bourget, Paul: Études et portraits.
Bd 2. Paris: Lemerre 1889.
URL: https://archive.org/details/netudesetportrai02bouruoft
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/006505564

Bourget, Paul: À un jeune homme.
In: Le Figaro.
1889, 17. Juni, S. 1.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34355551z/date1889


[Bourget, Paul:] Physiologie de l'Amour Moderne.
Fragments posthumes d'un ouvrage de Claude Larcher, recueillis et publiés par Paul Bourget.
Paris: Lemerre 1891.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k69202m
URL: https://archive.org/details/physiologiedela00unkngoog

Bourget, Paul: The New Moral Drift in French Literature.
In: The Forum.
Bd. 16, 1893, November, S. 282-288.
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/000552622
URL: http://www.unz.com/print/Forum/

Bourget, Paul: Lettre autobiographique [Januar 1894].
In: Extraits choisis des œuvres de Paul Bourget.
Hrsg. von Alphonse N. van Deall.
Boston 1894, S. 1-15.
URL: https://archive.org/details/extraitschoisis00daelgoog
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/100412843

Bourget, Paul: Les Primitifs.
In: Le Figaro.
1895, 12. Mai, S. 1.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34355551z/date1895
Übersetzung
Paul Bourget: Primitive und Aestheten.
In: Das Magazin für Litteratur.
Jg. 64, 1895, Nr. 45, 9. November, Sp. 1463-1468. [PDF]

Bourget, Paul: A Lecture at Oxford. Gustave Flaubert.
In: The Fortnightly Review.
1897, Juli, S. 152-164.

Bourget, Paul: L'arbre de M. Taine.
In: Le Figaro.
1897, 7. November, S. 1.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34355551z/date1897

Bourget, Paul: Psychologische Abhandlungen über zeitgenössische Schriftsteller.
Übersetzt von A. Köhler.
Minden i. Westf.: Bruns 1903.
URL: https://archive.org/details/bub_gb_EUDrAAAAMAAJ

Bourget, Paul: Études et portraits.
Bd. 3. Paris: Plon-Nourrit 1906.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80172r
URL: https://archive.org/details/tudesetportrai03bouruoft
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/001364049
URL: http://obvil.sorbonne-universite.site/corpus/critique/bourget_etudes-03

Bourget, Paul: Charles de Spoelberch de Lovenjoul.
In: Le Figaro.
1907, 7. Juli, S. 1.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34355551z/date1907

Bourget, Paul: Pages de Critique et de Doctrine.
Bd. 1. Paris: Plon-Nourrit 1912.
URL: https://archive.org/details/pagesdecritiquee01bouruoft
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/001014426
URL: http://obvil.sorbonne-universite.site/corpus/critique/bourget_pages-de-critique

Bourget, Paul: Pages de Critique et de Doctrine.
Bd. 2. Paris: Plon-Nourrit 1912.
URL: https://catalog.hathitrust.org/Record/001014426

Bourget, Paul: Nouvelles Pages de Critique et de Doctrine.
Bd. 1. Paris: Plon-Nourrit 1922.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k113904j
URL: https://archive.org/details/nouvellespagesde01bour
URL: http://obvil.sorbonne-universite.site/corpus/critique/bourget_nouvelles-pages-de-critique-01

Bourget, Paul: Nouvelles Pages de Critique et de Doctrine.
Bd. 2. Paris: Plon-Nourrit 1922.
URL: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k113905x
URL: https://archive.org/details/nouvellespagesde02bour


Bourget, Paul: Essais de psychologie contemporaine. Études littéraires.
Hrsg. von André Guyaux.
Paris: Gallimard 1993 (= tel, 233).
Text nach der "Édition définitive" (1899).

Bourget, Paul: Le Disciple.
Hrsg. von Antoine Compagnon.
Paris: Librairie Générale Française 2010 (= Le livre de poche, 31738).

Bourget, Paul: Théorie de la décadence.
Herausgegeben und übersetzt von Rudolf Brandmeyer.
In: Hofmannsthal-Jahrbuch zur europäischen Moderne 23 (2015), S. 253-263.

Bourget, Paul: Du dilettantisme.
Herausgegeben und übersetzt von Rudolf Brandmeyer.
In: Hofmannsthal-Jahrbuch zur europäischen Moderne 24 (2016), S. 133-151.

 

 

 

Literatur

Brandmeyer, Rudolf: Poetiken der Lyrik: Von der Normpoetik zur Autorenpoetik. In: Handbuch Lyrik. Theorie, Analyse, Geschichte. Hrsg. von Dieter Lamping. 2. Aufl. Stuttgart 2016, S. 2-15.

Brogniez, Laurence: Préraphaélisme et symbolisme. Peinture littéraire et image poétique. Paris 2003 (= Romantisme et modernités, 63.

Compagnon, Antoine: La Troisième République des lettres, de Flaubert à Proust. Paris 1983.

Guyaux, André: "Ce poète si profondément germanique ...". Le Baudelaire de Paul Bourget. In: Baudelaire: nouveaux chantiers. Hrsg. von Jean Delabroy u.a. Villeneuve d'Ascq 1995, S. 133-144.

Guyaux, André: Paul Bourget, Victor Hugo et "L'esprit lyrique". In: Pratiques d'écriture. Mélanges de poétique et d'histoire littéraire offerts à Jean Gaudon. Hrsg. von Pierre Laforgue. Paris 1996, S. 265-279.

Guyaux, André: Bourget au Parlement, 1880-1883. In: Avez-vous lu Paul Bourget? Hrsg. von Marie-Ange Fougère u.a. Dijon 2007, S. 91-95.

Hufnagel, Henning: Wissen und Diskurshoheit. Zum Wissenschaftsbezug in Lyrik, Poetologie und Kritik des Parnasse 1840-1900. Berlin u. Boston 2017.

Jarrety, Michel (Hrsg.): La poésie française du Moyen Âge au XXe siècle. Paris 2007 (= Collection "Quadrige").

Mansuy, Michel: Un moderne. Paul Bourget. De l'enfance au disciple. 2. Aufl. Paris 1961 (= Annales littéraires de l'Université de Besançon, 39).

Martus, Steffen u.a. (Hrsg.): Lyrik im 19. Jahrhundert. Gattungspoetik als Reflexionsmedium der Kultur. Bern u.a. 2005 (= Publikationen zur Zeitschrift für Germanistik, 11).

McFarlane, I. D.: La collaboration de Paul Bourget au Parlement et au Journal des Débats 1880-86. In: Les Lettres Romanes 11 (1957), S. 413-435 u. 12 (1958), S. 35-58.

McFarlane, I. D.: Paul Bourget in search of a Symbolist aesthetic. In: Australian Journal of French Studies 6 (1969), S. 376-409.

Philippe, Gilles / Piat, Julien (Hrsg.): La langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon. Paris 2009.

Pouilliart, Raymond: Paul Bourget et la naissance du symbolisme. In: Les Lettres Romanes 18 (1964), S. 215-239 u. 315-328.

Riguet, Marine: Faire littérature. Genèse d'un laboratoire. Paris 2019 (Collection: Cultures numériques).

Saunier, Philippe: Préraphaélitisme et esthétisme en France. In: Histoires littéraires 29 (2007), S. 9-57.

Schiano-Bennis, Sandrine: La renaissance de l'idéalisme à la fin du XIXe siècle. Paris 1999 (= Romantisme et modernité, 29).

Simpson, Juliet: Bourget's Oxford Aesthetes: Towards Decadent Cosmopolitanism. In: Comparative Critical Studies 10 (2013), S. 183-197.

Stoupy, Joëlle: Maître de l'heure. Die Rezeption Paul Bourgets in der deutschsprachigen Literatur um 1890. Hermann Bahr, Hugo von Hofmannsthal, Leopold von Andrian, Heinrich Mann, Thomas Mann und Friedrich Nietzsche. Frankfurt a.M. u.a. 1996 (= Analysen und Dokumente, 35).

Wanlin, Nicolas (Hrsg.): Littérature et sciences au XIXe siècle. Une anthologie. Paris 2019.

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer